ConnexionAccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupes

Partagez | 
 

 La Croisade du Mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mar 27 Jan 2009 - 23:24

Très bien joué, Attila. Vive le Mass Effect !

Mission 17
Logmaar




On peut dire que la campagne avance bien. Votre défense de Galindeel a permis le déclenchement de la campagne. Je suis parti en visant Orhen Wahl, le château principal de Volpe. D'après le plan que nous avons travaillé avec Messire Perceval et vous-mêmes, Volpe devrait me traquer personnellement. Je crois que je ne vous ai jamais dit les causes de notre animosité. Il est plus que temps de me confesser à vous. Cette histoire remonte à très longtemps.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, j'étais jadis ami de Volpe. Nous étions deux jeunes guerriers, de bons combattants, mais nous excellions surtout dans le domaine de la stratégie. Lui était capable d'inventer de redoutables plans de batailles pour gagner des batailles, ou faire tomber des forteresses, tandis que je m'occupais de la gestion des armées ou des populations. A cette époque, nous contrôlions ces domaines que nous sommes actuellement en train de combattre. La famille de Volpe avait alors beaucoup moins de possession qu'actuellement, ma maison ayant le plus grand nombre de fiefs. Nous ne disposions d'aucune colonie quelconque dans le nord.

Le temps passait... Même si Volpe et moi étions très proches, je sentais bien qu'il éprouvait de la rancœur envers moi. Nos pères n'étaient en effet pas en très bon termes. Jadis, mes parents avaient réussi, à l'aide de mariages politiques et de manipulations douteuses, notamment en s'acoquinant avec la famille Pendragon, à raviver de nombreux fiefs de Volpe. A cette époque, le trône était encore assez vaquant. Les deux familles principales qui pouvaient prétendre au trône étaient, soit la famille Pendragon, soit la famille Volpe. Si la famille Pendragon avait le soutien de bon nombre de nobles et de paysans, la famille Volpe arborait de nombreuses victoires militaires. Malheureusement pour eux, ma famille voulait affaiblir la famille Volpe pour pouvoir s'enrichir, et était donc alliée avec les Pendragon. Ils parvinrent à offrir le trône aux Pendragon, et à atténuer fortement la puissance des Volpe. Depuis ce jour, les Volpe rêvent de se venger des Mordred. La haine des pères... Quoiqu'il en soit, cette vieille rancœur devait un jour m'être fatal.

Nous fûmes appelés par Uther Pendragon, vieillissant, pour combattre les barons du Nord du royaume, qui voulaient se séparer du domaine royal. Volpe et moi-même allâmes les combattre. La guerre dura de nombreuses années, et Volpe s'illustra dans cette guerre. Pour être honnête, j'éprouvais de la jalousie envers lui. Le Roi Uther était très fier de Volpe, qui parvenait à renverser les adversaires, ne subissant que très peu de défaites. De mon côté, je n'avais pas l'esprit militaire, et je perdais la plupart de mes sièges, ayant du mal à tenir les rares châteaux que je prenais. Finalement, Volpe parvint à assiéger Belfort, le château principal de nos ennemis, un redoutable fort bâti sur une falaise. Il reçut l'aide de mes troupes, mais organisa le siège seul. Il connut de sanglants échecs en organisant la première attaque, l'ennemi ayant rendu un habile piège avec sa cavalerie, balayant les armes de siège de Volpe, tuant de nombreux hommes. Pendragon, de son côté, envoyait très peu de troupes. Je sus alors qu'il me faudrait pactiser avec le Seigneur qui tenait Belfort, Golöet, duc de Cornouailles, un autre fort que Volpe avait pris. Mais Golöet ne portait pas dans son cœur la famille Pendragon. Le seul moyen de faire tomber Belfort serait d'assassiner Goloët, et le seul moyen de le faire était de convaincre Ygraine, sa femme. J'expliquai à Uther mon plan, sans en parler à Volpe. Si Uther Pendragon parvenait à se marier avec Ygraine, il pourrait alors faire plier les barons encore dissidents. Ce plan convainquit Uther Pendragon, mais encore fallait-il faire tomber Belfort. Volpe ne parvenait pas à prendre les murs de Belfort, aussi parvins-je à contacter secrètement Ygraine. Elle m'avoua qu'elle n'aimait pas vraiment Goloët, mari brutal et peu chaleureux. Elle parvint à tuer Goloët en l'empoisonnant. Le siège de Belfort fut ainsi remporté, sous la surprise de Volpe, qui ne tarda pas à apprendre toute la vérité. Il faillit alors me tuer. Il me reprochait de ne lui avoir rien dit, d'avoir agi uniquement pour le supplanter, et retrouver l'estime de Pendragon. Ainsi, je pouvais conserver mes terres, et même en gagner certaines. Belfort devint en effet ma propriété, ainsi que les terres l'entourant. Volpe ne put jamais me pardonner, et il n'avait pas tort. J'avais en effet fait cela par orgueil,par peur de perdre mes terres. Aujourd'hui, je le regrette.

Dès que l'Empire a pris le royaume, Volpe s'est allié à eux, reprenant mes terres, et se jurant de faire tomber Belfort, et de me tuer. Nous reprenons actuellement le combat, et je suis persuadé que Volpe me traquera. Vous pourrez ainsi longer la côte pour vous rapprocher de Synaesthesia, et la faire tomber. Courage, mon ami.


Mordred,
Leader rebelle








Notre première cible sera Logmaar.

Logmaar est une solide forteresse établi sur le littoral. Elle dispose d'impressionnantes défenses, et d'une vaste cour. En réalité, Logmaar est un port secondaire, qui est utilisé quand Synaesthesia est surchargé. C'est une espèce de grand entrepôt, en somme. Le prendre sera donc très utile. Nous nous rapprocherons ainsi de Synaesthesia. Malheureusement, mes compétences sont insuffisantes pour prendre Logmaar. Je pense par conséquent que je resterai à Galindeel pour défendre le fort contre de probables offensives de Volpe. De votre côté, vous disposerez de mon armée pour vous emparer de Logmaar.

Sire Perceval,
Leader rebelle


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/gpqurlbxqk.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/17+Logmaarmap/;10120862;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mar 27 Jan 2009 - 23:34

Mission 17
Logmaar
L'attaque du château ne fut pas difficile même en mode très difficile vu que les 12 mangonneaux ne tirent pas vu que je n'ai pas d'artillerie(un bug du stronghold 1),j'ai donc utilisé sagement mes arbalétriers tuant arbalétriers et archers ennemi puis j'ai tué tranquillement le seigneur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mar 27 Jan 2009 - 23:45

Il est vrai que c'est un bogue auquel je n'avais sur le coup pas pensé en donnant le siège. Enfin, ce n'est pas trop grave. Dans l'ensemble, c'est plutôt une campagne facile. Dommage qu'elle n'est pas accrochée à beaucoup de Joueurs...

Mission 18
Bermont




Vous croyez vraiment que votre bonne étoile continuera sempiternellement à vous protéger, que vous pourrez raser un par un tous mes forts ? Tant d'insolence commence sérieusement à m'énerver. Je me dois d'admettre que vous êtes le plus fort en ce qui concerne la tactique, mais, si je ne peux vous briser, je saurais détruire vos alliés. Tôt ou tard, vous finirez par échouer. Et là, vous êtres sûrs de pouvoir m'attendre au tournant. Vous m'avez pris Logmaar, et vous me prendrez probablement d'autres forteresses, mais je saurais vous stopper, dûssé-je pour cela y sacrifier toute mon armée.

J'ai déjà préparé mes plans. N'oubliez pas ce que je vous ai dit précédemment : si je ne peux vous atteindre directement, j'atteindrai vos proches alliés. Vous ne pourrez pas protéger tout le monde, alors, tôt ou tard, je triompherai. Ce n'est maintenant qu'une question de patience, et je suis très doué à ce jeu.

Volpe,
Seigneur de guerre






On peut dire que vous êtes une sacrée épine. Vous avez massacré la plupart de mes alliés, ainsi que la majorité de mes troupes. A cause de vous, je suis dans une situation dramatique, et vous me paierez cela au centuple. J'ai réussi à refaire une nouvelle armée. Oh, je pourrais certes attaquer les fiefs défendus par Merlin, mais, vous connaissant, si je vous laisse face à Volpe, vous risquez de me le tuer. Je me joins donc à la bataille. Comptez sur moi pour vous retrouver, et vous massacrer !

Nicolas Cromwell,
Gouverneur







Notre bataille progresse. J'ai appris votre prise de Logmaar. Vous pouvez maintenant marcher jusqu'à Synaesthesia. Vous devrez cependant passer par Bermont si vous souhaitez atteindre le port. De mon côté, je me dirige vers Orhen Wahl. En attendant, j'ai continué mes investigations sur l'espion qui nous traque. J'ai ainsi appris qu'il existait un complot au sein de l'Empire de Vlad Dracul. Des dignitaires hauts placés de son Empire, généraux, Gouverneurs, ou sénateurs, seraient en effet alliés dans une coalition destinée à renverser l'Empereur. N'oubliez pas, en effet, que l'Empire comprend un Sénat, l'Empereur devant assurer sa politique en fonction de ce que dit le Sénat.

J'ai ainsi appris que plusieurs des sénateurs avaient profité de l'absence de l'Empereur, parti combattre dans les régions périphériques de l'Empire, pour organiser ce complot. Apparemment, l'Empereur mènerait une recherche interne pour démasquer les traîtres. Je pense que, si l'Empereur n'est pas encore intervenu ici,c 'est parce que Nicolas Cromwell doit être un de ces félons. Il doit probablement craindre que Vlad Dracul ne s'en rende compte, et ne cherche à le châtier. En quoi tout ceci concerne notre espion ? Je pense que notre homme doit être un de ces espions. Autrement, il aurait demandé l'intervention de l'Empereur dès la mort de Janibas.

Je compte mener mes recherches dans la plus grande discrétion. Il n'est pas à exclure que nos plus proches alliés soient des membres du Complot. N'oubliez pas que j'ai toujours suspecté Sire Perceval. Ma théorie se tient. SiPerceval est un traître, il a reçu des informations de ses collaborateurs pour terrasser Janibas. Janibas n'était sûrement pas un traître, et représentait donc une menace pour Cromwell. Vous vous rappelez Bellum Fortem ? Ce fort de Janibas que Perceval aurait réussi par miracle à prendre ? J'ai toujours suspecté Perceval de travailler secrètement pour les putschistes. Ceux-ci lui auront demandé d'attaquer Bellum Fortem pour tuer Janibas. Malheureusement pour eux, il a échoué, mais vous avez rectifié le tir. Méfiez-vous donc de Perceval, et ne dormez que d'un seul œil.

Entre-temps, je vous souhaite bon courage pour la prise de Bermont. C'est un fort solide, ne le négligez pas !

Sire Mordred,
Leader rebelle


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/gydhfqtlou.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/18+Bermontmap/;10151507;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mar 27 Jan 2009 - 23:55

Mission 18
Bermont
Toujours en très difficile,je n'ai pas pu prendre le fort avec les hommes prédéfini à l'avance,j'ai donc défini mon armée en ne prenant que des hallebardiers(toujours en très difficile,c'est une évidence)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 0:38

Oh, enfin un semblant de difficulté ^^ J'espère que le reste te posera encore plus de problèmes.

Mission 19
Thodentrok




Mes terres sont en feu, mes châteaux-forts sont en ruines, les terres au nord de mon comté sont maintenant instables, et probablement perdus. Vous venez de plus de faire tomber Bermont, ce qui vous offre une voie vers Synaesthesia. Je pourrais compter sur les troupes de Cromwell pour sauver Syanesthesia, mais ils arriveront théoriquement trop tard... Et, si mon port tombe, je serais fortement embarrassé. Pour cette raison, vous allez devoir abandonner le siège de Synaesthesia, j'en ai bien peur.

Comme je ne peux pas vous tuer par la méthode habituelle, il me faudra faire preuve de ruse. Trouver le point faible de mon adversaire, et l'exploiter à mon usage personnelle. Vous, les rebelles, avez effectué plusieurs campagnes militaires pour affaiblir mes terres. Une technique habile, mais qui nécessite une division de vos armées. Des troupes restent en arrière pour venir aider les troupes en avant si jamais elles tombent dans un piège. Cette technique m'avait déjà piégé à Osghiliath, mais elle ne marchera plus deux fois de suite, maintenant que je suis averti.

Que vais-je donc vous faire ? Je vous laisse envisager ce dilemme : Mordred vient de prendre Thordentrok, mais est tombé dans un piège que j'avais prévu. Sa petite armée est entourée par une immense armée qui marche sur lui. Il sera dans l'impossibilité de les repousser, et je le massacrerai. De son côté, Messire Perceval se retrouve dans une situation similaire à Sirith Cyathorn. Cette ville dans les marais vient récemment d'être pris par ce dernier, qui voulait renforcer votre position. En effet, Sirith Cyathorn est un fort proche de Bermont. Sa prise consoliderait cette région sous votre autorité. Qu'allez-vous donc faire ? Vous disposez de suffisamment de troupes, mais, quoi que vous fassiez, vous êtes perdus. Si vous allez sauver Mordred, vous condamnerez Perceval, car, croyez-moi, vous devrez envoyer toutes les troupes protégeant Bermont. Ce faisant, rien ne me sera plus facile que de prendre Bermont. En revanche, si vous allez protéger Perceval, vous signerez la mort de Mordred, et la prise de Bermont. Si vous restez, vous pourrez peut-être défendre Bermont, mais vous perdrez Mordred et Perceval.

Rappelez-vous que je vous avais prévenu de ne pas m'irriter. En temps normal, j'auraisd préféré me concentrer sur la plus terrible menace, à savoir vous, mais votre impertinence, et votre refus d'envisager une autre solution que la chute de mes châteaux, m'a forcé à appliquer des méthodes différentes, mais qui, dans le fond, sont tout aussi efficaces. Puisque je ne peux pas vous tuer, vous, pourquoi ne pourrais-je pas tuer vos alliés ? Non seulement ceci me facilitera la tâche, mais risque aussi de vous déstabiliser psychologiquement. Alors, n'oubliez pas de faire le bon choix !

Volpe,
Seigneur de guerre


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/nfgtiitdpr.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/19+Thordentrokmap/;10245670;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 6:55

Mission 19
Thodentrok

Cette mission toujours en très difficile m'a posé un problème au début que j'ai du recommencer une fois car mes renforts n'étaient pas arrivé à temps et les 2 portes avaient cédé,le deuxième coup,il n'y avait qu'une porte de casser et dès que les arbalétriers sont arrivé,ils ont fait un massacre vu que l'ennemi lui resté une porte à traverser!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 7:23

Il serait temps que tu rencontres de la difficulté lol

Mission 20
Squadron Wall




Mais que s'est-il passé ? C'est... Je viens d'apprendre une terrible nouvelle. Volpe, ce scélérat, ce lâche, ce mécréant, a tué Sire Perceval ! Des messagers viennent de m'apporter cette terrible nouvelle. Perceval a été prendre Sirith Cyathorn, mais Volpe a envoyé une vaste armée pour le prendre. C'est une catastrophe ! J'ai compris son plan, et j'ai compris que vous aviez privilégié Mordred à Perceval. Permettez-moi de vous dire que vous avez fait une triple erreur.

Premièrement, en allant sauver Mordred, vous vous êtes enfoncés au cœur du territoire de Volpe, qui pourra encercler vos troupes et celles de Mordred. En effet, il a repris Bermont, marchant vers nos positions arrières, comme Osghiliath. S'il parvient à prendre Osghiliath, tout sera à refaire, sauf que nous aurons perdu Perceval, et probablement vous ainsi que Mordred. Mais qu'est-ce qui vous a pris de sauver Mordred ? Rien qu'une rapide étude du territoire aurait du vous faire comprendre qu'il n'était pas le meilleur choix ! Il est tout près de Orhen Wahl, et cet imposant bastion est au centre des terres de Volpe. Or, Sirith Cyathorn est assez reculé. En vous assurant la sauvegarde de cette position, vous auriez pu reprendre Bermont, et envisager de prendre Synaesthesia. Votre précipitation nous a malheureusement tous condamné. Les armées de Nicolas Cromwell se dirigent vers moi-même, et l'essentiel de nos troupes réside dans les terres de Volpe. Je ne pourrais pas les rapatrier à temps, et le Roi Arthur est toujours en train de rechercher Vottigern. Le piège de Volpe était astucieux, et vous êtes tobmés dedans comme un débutant.

A cause de vous, notre seigneur le plus compétent, le plus ambitieux, Perceval, est mort. Il était le disciple d'Arthur. Sa famille était très proche jadis des Pendragon. Quand l'Empire a renversé les Pendragon, Uther s'était réfugié chez le père de Perceval. C'est sa maison qui a fondé la rébellion, en organisant avant votre entrée dans ce mouvement les différents actes d'opposition au régime. La mort de Perceval sonne la fin de cette maison. C'est une perte irremplaçable pour le royaume. En revanche, les Mordred ont toujours été une maison dangereuse... Puissante, certes, mais indigne de confiance, n'hésitant pas à tromper, à changer d'alliances, à agir avec complexité... Mordred est pire que son père, je ne comprends pas votre choix, je ne vous comprends plus. Nous nourrissions tellement d'espoir en vous, et vous venez de tout détruire par une action précipitée qui sonne le glas de la rébellion.

Merlin,
Conseiller du Roi Arthur





Oh, comme j'aimerais voir votre tête en ce moment !

Si vous saviez à quel point je suis heureux ! Ce jeune fou de Perceval ne cessait de me narguer, croyant naïvement pouvoir me vaincre. Quel fou. J'ai personnellement organisé le siège de Sirith Cyathorn. J'avais une chance sur deux de tomber sur vous, mais je savais que vous iriez sauver votre maître, Mordred. Tout comme Mordred m'avait jadis séduit, il vous a également envoûté. Je savais que vous iriez protéger Mordred, j'ai donc soigneusement attendu que ce dernier s'enfonce dans mes terres avant de tendre mon piège. Ceci m'a coûté plusieurs troupes et forts, mais c'était nécessaire pour vous vaincre.

Sirith Cyathorn n'a pas tenu très longtemps. Mes catapultes ont pulvérisé ses murs, et les troupes de Perceval ont été massacrés. Je l'ai personnellement tué, sur le champ de bataille. Ce jeune fou m'a combattu avec rage jusqu'à la fin. Ce n'est que quand il a perdu son épée, et que je l'ai couché à terre, qu'il a pris peur. Dois-je vous raconter ces longues heures d'agonie dans mes cachots ? Il me suppliait à la fin de l'achever, son corps ne ressemblant plus qu'un à un amas de chair difforme. Les innombrables coups de fouet sur son dos, les tisons brûlants sur sa peau, en ont fait une masse difforme qui a crevé dans ma tour, nourrissant maintenant les rats de mes caves. Pour vous, je réserve un sort encore plus cruel. Maintenant que j'ai repris Bermont et Sirith Cyathorn, vous et votre ami Mordred êtes encerclés. Je vais vous détruire, mettre en pièces votre armée, puis je reprendrai Osghiliath, et tous les châteaux que vous avez volé à l'Empire, jusqu'à Aerhundel.

Vous voulez savoir la dernière surprise ? Nicolas Cromwell n'a jamais eu l'idée de m'envoyer des renforts. Depuis que vous m'avez pris Osghiliath, j'ai envisagé ce plan. Je vous ai tous devancé. Je savais que vous penseriez que je m'acharnerai sur Mordred, aussi ai-je donné l'impression de concentrer mes troupes sur lui, vous laissant le flanc de Synaetshesia dégarni. En réalité, la plupart de mes troupes contournaient soigneusement vos positions pour piéger Perceval. Cromwell a donc anticipé en attaquant Merlin. Ses troupes sont ainsi très avancées, et même si Arthur rapatriait les hommes qu'il lui restait, ils seraient pris en tenaille entre mes hommes et ceux de Cromwell.

En d'autres termes, vous avez perdu.

Volpe,
Seigneur de guerre








L'heure est grave, mon vieil ami. Encore une fois, vous m'avez sauvé la vie, mais, à bien y réfléchir, vous avez surtout, comme moi, joué le jeu de Volpe. Je vous conjure de me pardonner. Jamais je n'aurais pu croire Volpe assez malin pour oublier la haine qu'il éprouve envers moi afin de me tendre un piège. Nous avions cru piéger Volpe, mais il nous a berné, en beauté. Thordentrok est une position indéfendable contre les armées qui s'avancent vers nous. J'ai fondé une petite défense, Squadron Wall, près des marais, mais elle ne parviendra jamais à repousser un assaut brutal de Volpe.

Je me refuse à abandonner. Il nous reste encore une solution pour contrer les plans de nos adversaires. Si nous parvenions à prendre Orhen Wahl, Volpe devrait changer de tactique, car nous pourrions alors marcher vers son château principal, et pouvoir lui porter des coups fatals. Si Volpe rapatrie les troupes qu'il envoie vers Osghiliath pour Orhen Wahl, ceci pourrait forcer Cromwell à rapatrier ses troupes. Oui, nous pouvons encore gagner cette guerre, mais le moindre faux pas nous coûtera la vie. Soyons honnêtes : nous avons été orgueilleux, et notre orgueil nous a voilé la face. Nous avons sous-estimé Volpe, et nous ne pouvons plus perdre maintenant. Autrement, tous les sacrifices que nous aurions faits n'auront servi à rien. Plus que jamais, je crois en vos capacités. Volpe ne me croira pas assez fou pour prendre une partie de nos troupes et prendre Orhen Wahl, on peut donc estimer que la ville sera faiblement défendue, ce qui me permettra de la prendre. Il y a malheureusement fort à parier qu'il enverra justement les garnisons d'Orhen Wahl vers Squadron Wall. Vous devrez réussir à tenir le château contre les innombrables adversaires qui vont l'assiéger. Je vous en conjure, tenez bon !

Mordred,
Leader rebelle


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/dtvvfuvoca.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/20+Squadron+Wallmap/;10293280;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 21:21

Mission 20
Squadron Wall
Mission toujours faîte en très difficile,mission vraiment très amusante,dès le début j'ai bien entendu quitter la première muraille pour rassembler toute l'armée sur le château principal,cela me permettant de faire tirer les 4 mangonneaux qui seront une des clés du succès,la stratégie était surtout à l'ennemi d'empêcher de creuser les douves comme ça les spadassin restait planter là devant,j'ai fait bien entendu sortir mes massier pour massacrer le plus de creuseur de douves mais les douves ont quand même finalement était rebouché,il faut donc absolument protéger la porte,il y avait un monde fou devant et la porte était fragile,j'ai fait tirer mes mangonneaux très (trop) près des murailles et j'ai donc perdu beaucoup de mes troupes massacrer par mes propres mangonneaux mais ils ont aussi massacré la grande armée devant le château,cela en conclusion a donc été quand même bénéfique,l'huile bouillante sera versée et sauva la porte in extrémis,ensuite le reste de l'armée ennemi fut facilement massacré!

La grande armée ennemi!


La porte prête a céder!


La victoire une fois de plus sur Volpe,!


Je tiens quand même à remercier Barbarius et halkavir pour ces missions que j'adore vu qu'elle sont assez courte ce qui en fait un grand intérêt,j'adore aussi le scénario auquel je me régale de lire et d'attendre à chaque fois la suite!
Mais la route est longue avant le chemin de la victoire(j'en suis à peu près a mis chemin xd)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 21:42

Mes félicitations Attila. La grande difficulté de cette mission provient en effet de la porte. Comme souvent dans les sièges, il faut à tout prix protéger ces points. Si jamais ils tombent, c'est cuit, pour ainsi dire. Les ennemis se ruent en masse, et nous finissons totalement submergés. Heureux aussi de voir que le scénario te plaît ;)

Mission 21
Orhen Wahl




Mais que signifie cette résistance stupide, acharnée ? Pourquoi s'obstiner ainsi ? Vous êtes terrés dans un misérable château ridicule, face à des troupes immenses dix fois plus nombreuses que vos troupes, et en bien meilleure santé. On peut dire que vous m'aurez causé bien du tort, puisque vous me forcez même à changer mes plans vis-à-vis de vos troupes arrière. Je vois maintenant clair dans les plans de Mordred : on m'a récemment appris que, tandis que vous combattiez mes troupes à Squadron Wall, votre château, Mordred était parvenu à prendre Orhen Wahl. Vous croyez vraiment pouvoir contre-attaquer ? Vous aviez jadis une occasion de me tuer, oui, je l'admets, mais vous avez échoué ! Maintenant, je vais vous massacrer. Je reprendrais cette ville, et croyez-moi, je ne laisserai aucune brèche dans mes défenses. Vous ne parviendrez pas à provoquer une saillie qui me détruira. Vous ne m'aurez pas comme vous avez eu Janibas, tenez-le vous pour dit.

Volpe,
Seigneur de guerre





Vous avez réussi... Et j'ai réussi.

Orhen Wahl a été aisément prise. Il n'y avait plus beaucoup de troupes pour la défendre, et la renverser fut très simple. De plus, Volpe était persuadé de nous terrasser à Squadron Wall, aussi ne restait-il que les troupes les plus faibles et corruptibles à Orhen Wahl. J'ai réussi à corrompre la garde, tuant les derniers fidèles. Je dois cependant être honnête avec vous. Jadis, Orhen Wahl était une ville, mais Volpe l'a modifié, en faisant plus une frontière vers l'intérieur de ses terres. Ainsi, Orhen Wahl se résume surtout à un énorme mur avec une petite ville derrière pour séduire les gardes, notamment une auberge et un édifice religieux qui sert ici juste pour la façade.

J'aimerais pouvoir avancer à l'intérieur des terres de Volpe, avant que ses troupes ne se réorganisent, mais je n'ai pas assez d'hommes pour cela. Quoiqu'il en soit, je compte sur vous pour venir avec toutes vos troupes. Vous avez réussi à repousser Volpe, mais il reviendra, plus puissant qu'avant, pour prendre Squadron Wall. Nous ne pourrons pas survivre en étant séparés, vous à Squadron Wall, et moi à Orhen Wahl. Venez ici, et, ensemble, nous disposerons d'une armée suffisamment puissante pour repousser les troupes de Volpe qui vont tenter de reprendre Orhen Wahl. Si nous les repoussons, alors Volpe pourra trembler.

Mordred,
Leader rebelle


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/ssmraaqiwi.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/21+Orhen+Walhmap/;10388169;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 22:08

Mission 21
Orhen Wahl
Mission intéressante(mode toujours très difficile) mais cependant assez facile vu le nombre de troupe auxquelles on dispose,mes massiers de départs m'ont directement permis de massacrer l'artillerie sans aucun soucis,ensuite,je les ai utilisé pour faire des vas et viens devant le château massacrant toutes les unités ennemi au passages(les massiers sont très rapide),et j'ai donc tenu sans problèmes,les 200 lanciers et 40 hallebardiers ne m'ont pas servi et attendaient sagement derrière le grand mur d'où la facilité de la mission sinon la brèche a failli apparu mais elle ne s'est pas faîte comme à la mission précédente(in extrémis)

Une armée imposante!


La victoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Mer 28 Jan 2009 - 22:34

Très beau travail, comme d'habitude. Moi, j'avais foncé avec mes troupes sur l'armée ennemie lol Mais j'avais joué en "Normal", alors le rapport de force était plutôt équitable...


Mission 22
Entwood




Et bien, nous avons réussi. Encore une fois, vous avez réussi à me sauver la vie, et, par la même, la cause rebelle. Volpe n'a pas réussi à reprendre Orhen Wahl, et doit maintenant paniquer. Nous pouvons en effet maintenant atteindre le cœur économique de sa puissance. Jusqu'alors, toutes nos batailles n'avaient fait que l'érafler. Sa machine de guerre est si bien développée qu'il pouvait récupérer de nouvelles armées assez rapidement, prolongeant la bataille. Si vous parvenons à détruire ses ateliers de fabrication d'armes, ses casernes d'entraînement, ses greniers, nous pourrons alors achever Volpe.

Ceci dit, il va falloir se méfier. Nous avions déjà sous-estimé Volpe, et ceci nous a coûté la vie de Messire Perceval. Pour cette raison, je compte sur vous pour reprendre votre marche vers Synaesthesia. En agissant vite, vous pourrez rapidement atteindre cette ville. De mon côté, j'organiserai des raids dans les villes importantes de Volpe, en cherchant à provoquer des incendies, des épidémies, ou des révoltes. De votre côté, marchez rapidement vers Synaesthesia. Fondez un petit campement à proximité de la ville, et préparez-vous à devoir dans un premier temps affronter les garnisons protégeant Synaesthesia, avant de pouvoir entamer le siège de la ville. Synaesthesia sera très difficile à prendre. C'est un port essentiel pour Volpe, et il y a fort à parier qu'il essaiera par tous les moyens possibles de le défendre.

Nous touchons au but ! Nous ne devons pas perdre maintenant !

Mordred,
Leader rebelle






Même promis à une mort certaine, vous continuez à vous battre. J'étais jadis étonné par votre courage, par cette volonté à ne jamais vouloir se rendre, à toujours brandir l'épée, même dans les situations désespérées. Malheureusement, ici, vous échouerez. Vous êtes à proximité de Synaesthesia, mais cette ville ne tombera pas ! Je sais que la défaite est proche pour moi, mais je ne perdrais pas si facilement. Vous avez fondé un petit camp à Entwood, une ancienne petite prairie. Je vous suggère de vous rendre, car j'ai sur le champ envoyé une armée qui rasera cette zone, et vous au passage.

Il est plus que temps d'en finir avec vous. A cause de votre résistance à Orhen Wahl, mes terres sont menacées, et j'ai du rapatrier mes troupes pour les défendre. J'étais si proche de la victoire, et tout est maintenant remis en question. Vous ne gagnerez pas si facilement, et je saurais vous briser. Si la mort de ce chien de Perceval n'a pas suffi à calmer vos ardeurs, alors je tuerai également Mordred, ce rat, et je tuerai un par un tous vos hommes, tous vos amis, tous vos alliés ! Tous périront sous la pointe de mon épée, et là, vous serez obligés de vous rendre, de déposer les armes !

Volpe,
Seigneur de guerre


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/ypxupesllw.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/22+Entwoodmap/;10492108;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Jeu 29 Jan 2009 - 10:24

Mission 22
Entwood
C'est la mission la plus difficile que j'ai faite,je l'ai tenté 3 fois hier soir et j'ai eu 3 échecs,à chaque fois l'ennemi créé une brèche au niveau d'une des 2 tours sur le côté,je n'arrivais pas à les réparer au point au je voulais changé le niveau de très difficile en difficile mais ce matin j'ai voulu réessayer une 4ème fois en très difficile avant de passer le niveau en dessous,j'ai positionné mes hommes près des points sensible: les 2 tours et la porte,et j'ai fait baladé mes quelques massiers devant le château ce qui distrayais l'ennemi,une partie des massiers ennemis au lieu de creuser les douves me poursuivaient,à un moment précis je les ai fit rentrer entre les 2 portes!


Il restait encore beaucoup d'ennemi face à ma cinquantaine d'homme(la plupart des archers)


L'huile bouillante se versa au bon moment massacrant l'ennemi par dizaine,à un moment précis je pus réparer mes 2 tours et la deuxième porte(la première fut rapidement détruite par l'ennemi)


Et c'est là que le changement de cap fût réel,l'ennemi endommagé mes tours mais je les réparer derrière,il n'ont donc pas pus créer les brèches comme les autres fois,ils furent donc tous tué et la victoire qui était largement improbable a été remportait!


Une partie réellement excitante malgré 3 défaites d'avant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Jeu 29 Jan 2009 - 10:44

Bien joué, Attila. Je ne savais pas qu'Entwood serait aussi difficile. En "Normal", on survit sans grande difficulté, à vrai dire.


Mission 23
Synaesthesia




Vous voici donc finalement arrivé devant ce merveilleux port qu'est Synaesthesia. Vous avez réussi contre toute attente. Même quand vous étiez acculés, vous avez réussi à triompher. On pourrait dire que vous avez affronté des idiots, mais nous savons tous les deux que vos adversaires étaient souvent de talentueux stratèges, avec des soldats très efficaces, disciplinés. Nul, et surtout pas moi, n'aurait jamais cru cela possible. Vous êtes arrivés très loin, et il me semble superflu maintenant de penser que nous pouvons encore gagner. Je ne suis pas superstitieux, plutôt pragmatique, mais je dois bien admettre que vous êtes plus forts que moi, et que les Dieux de la Guerre semble être avec vous. Volpe continuera à s'acharner contre vous, mais, pour moi, cette guerre est perdue.

Je vous adresse donc toutes mes félicitations. Il va de soi que je vous propose ma reddition, mais je vous demande avant de bien réfléchir. Je sais que nous avons eu quelques désaccords dans le passé, mais pourquoi serions-nous forcément ennemis ? Si vous réfléchissez à l'avenir de cette nation, vous savez tout comme moi que me tuer n'est pas la meilleure décision. En effet, vous êtes un guerrier, mais ce n'est pas un guerrier qui peut diriger une nation. Votre art de la guerre ne vous sera d'aucune utilité face à des crises économiques, face à des nobles incompétents et avares qui refusent de donner leur or, en voulant toujours plus pour leurs énormes orgies. Tout votre talent, toute votre stratégie, ne servira à rien contre les épidémies de maladie, les famines... Comment voulez-vous envisager des relations commerciales avec les autres puissances en n'ayant aucune compétence commerciale ? Oh, vous allez me dire que vous avez Mordred, mais Mordred, s'il a des aptitudes évidentes à gouverner, peut-il diriger tout un royaume ? On ne parle pas d'une cité où il s'agit de régler bien souvent des litiges entre deux fermiers, mais d'une population toute entière ! Ce n'est pas n'importe qui qui peut devenir Roi. Je serais, et vous le savez aussi bien que moi, un dirigeant digne de confiance, un gestionnaire efficace, qui sait pratiquer une politique autoritaire quand il le faut. Cela me donne une mauvaise image, mais ai-je le choix ? Quand le trésor royal est vide, il faut bien le remplir. Pour cela, tous les sages vous le diront : il faut savoir se montrer ferme, économiser la nourriture, diminuer les salaires en augmentant les impôts tout en essayant de trouver l'équilibre, jusqu'à ce que la situation économique puisse s'améliorer. La politique ne se résume pas qu'à des coups d'épée contre vos adversaires. Il faut aussi savoir pactiser avec vos ennemis, si c'est le seul moyen de survivre. Il faut être fort de caractère, et ne pas hésiter à bafouer ses idéaux si c'est le meilleur moyen de les défendre.

Vous voulez un autre exemple ? Très bien. L'Empereur Vlad Dracul, par exemple, est bien un exemple d'Empereur incompétent. Vous me rappelez beaucoup lui : un guerrier de renom, extrêmement efficace, qui a su massacrer des armées entières, faire tenir des villes face à d'immenses armées pendant des années, mais qui se révèle un gestionnaire pitoyable, à tel point qu'il préfère continuer à faire la guerre contre des puissances extérieures. Ainsi, s'il avait été un politicien avisé, il aurait rapidement envoyé des troupes ici pour mater cette rébellion. Mais non, il continue à dilapider les caisses en combattant les puissances étrangères avec qui il serait si facile de négocier. Les Rois sont tous pareils : les bardes leur font une image noble et saine, mais seul le pouvoir les intéresse, à tel point qu'ils en veulent toujours plus. Votre Roi Arthur est comme ça. Il ne cherche pas à lutter pour le peuple, mais à restaurer l'honneur des Pendragon. Voilà pourquoi je suis le membre d'un complot au Sénat, la seule invention politique utile que les nobles de l'Empire ont réussi à créer, visant à renverser l'Empereur, et tout simplement la notion même de royauté. Le Sénat est une invention importante, mais elle exerce un pouvoir faible, muselé par le pouvoir impérial. Moi et les autres sénateurs souhaitons une révolution totale, une suppression de la notion de royauté. Ainsi, plus personne ne pourra diriger une nation en étant incompétent ! Et vous le savez, au plus profond de vous, oui, vous le savez que j'ai raison ! Vous le savez que les idéaux que nous a enseigné le Supérieur sont justes !

Bien sûr, bientôt, vous aurez le choix. Me tuerez-vous par dépit, ou, dans l'intérêt de tous, me laisserez-vous continuer à exercer mes fonctions, tout en me surveillant ? Je ne cherche que l'intérêt du peuple, aussi incroyable que cela puisse vous sembler. Il ne tient maintenant plus qu'à vous de faire le choix juste, le choix logique, celui qui s'impose.

Nicolas Cromwell,
Grand Préfet





Vous avez réussi ! Il ne reste plus qu'un tout petit effort à faire. Vous allez devoir faire chuter Synaesthesia pour remporter cette guerre. Volpe ne s'en relèvera pas, j'en suis sûr. De mon côté, j'ai rencontré plus de difficultés que prévues. Volpe dispose d'une forteresse centrale, Leindelfield, qui me résiste. Je n'arrive pas à faire tomber la ville, et j'ai déjà perdu de nombreux hommes, en sachant que Volpe a envoyé des renforts pour piéger l'arrière de mes troupes. Ceci dit, je ferais de mon mieux pour tenir.

De votre côté, envahissez Synaesthesia. C'est une grande ville, impressionnante, avec des défenses redoutables, mais vous devriez parvenir à la faire tomber. Vous avez sûrement connu pire dans le passé. Rappelez-vous surtout que la faille principale de Synaesthesia est que les murs internes ne protègent pas l'accès au Donjon. Si vous parvenez à traverser la première partie de la ville, vous pourrez sans peine tuer le Seigneur ennemi. La chute de Synaesthesia sonnera le glas de Volpe.


Mordred,
Leader rebelle


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/xzjhzcjmec.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/23+Synaesthesiamap/;10711093;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attila
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 05/01/2008
Localisation : Colomiers à côté de Toulouse(31)
Nombre de messages : 10293
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Jeu 29 Jan 2009 - 10:59

Mission 23
Synaesthesia
En mode très difficile,je commençais avec peu d'homme(52 archers,70 massiers et 35 hallebardiers,il fallait faire preuve de stratégie,les trébuchets ennemi tirait sur leurs propres sans aucune raison et détruisis leur propres portes!
avec mes archers j'ai pris le flanc droit de la première muraille et je me suis caché derrière!Seul un grand groupe d'arbalétrier bloqué le passage!


Je fit donc des tir de volé qui pris du temps mais qui réussis de tuer tous les arbalétriers ou presque!


Une fois fais je fis donc engouffrer mes troupes dans le château!


Massacrant porte et unités au passage!


Pour la victoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbarius
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Type de partie préférée : partie solo contre IA
Age : 27
Masculin
Date d'inscription : 20/06/2006
Localisation : Le Havre
Nombre de messages : 5778
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   Jeu 29 Jan 2009 - 11:59

Je crois que Synaetshesia avait été envisagé par Halvarik pour la défense, ce qui expliquerait le bogue des trébuchets. Sans murs ennemis, ils se mettent à tirer sur tout ce qu'ils voient, ces idiots.


Mission 24
Line Dunia




Me voici enfin de retour, et j'ai appris que vous aviez réussi à faire tomber Synaesthesia. C'est très impressionnant. Saviez-vous que, jadis, avant cette guerre, Synaesthesia était l'une des plus belles villes du royaume ? C'était une glorieuse cité, riche, un sommet artistique, avec des théâtres grandioses dardés de magnifiques sculptures, d'immenses bibliothèques comprenant nos plus belles œuvres littéraires. Son port assurait un commerce très important avec tous les royaumes bordant la Mer Méridionale. Synaesthesia était la fierté du royaume, avec ses immenses cathédrales, ses médecins réputés, son parc où des animaux gambadaient au milieu de luxuriantes forêts... La guerre a ravagé Synaesthesia, mais nous lui redorons son éclat d'avant.

Synaesthesia est comme notre royaume : en cendres, elle renaîtra. Plus que jamais, maintenant, nous sommes proches de la victoire. Ce n'est maintenant qu'une question de mois, que dis-je, de semaines, avant que Cromwell ne succombe. On murmurait déjà dans la capitale que l'homme tremble, et que plusieurs de ses généraux envisagent des négociations. Apparemment, ceux qui comptaient sur l'appui de l'Empereur doivent déchanter. Celui-ci est empêtré dans une guerre contre les lointains royaumes désertiques, où ses troupes affrontent dans des conditions climatiques peu désirables.

De mon côté, j'ai donc essayé de retrouver Vottigern. Cela n'a guère été long. L'homme avait fondé un camp dans une profonde forêt, mais aspirait toujours à la guerre. Il était partagé entre la nostalgie, et la peur. Il avait en effet peur de Vlad Dracul,mais était nostalgique de son ancienne grandeur. Croyez-moi, mon ami, je sais reconnaitre les gens dévorés par l'ambition dès que je les vois : Vottigern aspire plus que tout à redevenir un dirigeant. Une fois qu'on goûte à une telle puissance, l'abandonner pour vivre comme un mendiant dans un putride camp d'une forêt pourrie n'est pas facile à accepter. Il a rapidement accepté de m'aider, disposant de troupes, et d'une connaissance militaire parfaite. Il m'a expliqué que le dernier refuge de Volpe était ainsi une île, Guernegarde. C'est une île assez éloignée du royaume, qui appartient en effet depuis longtemps aux Volpe. Elle a servi entre autre de prison, mais c'est maintenant un petit village de pêcheurs. Je pense que Volpe cherchera à se rendre là-bas.

De mon côté, je vais vous soutenir dans cette lutte. J'ai appris avec beaucoup de tristesse la mort d'un de nos plus loyaux alliés, Messire Perceval, et je ne veux pas que cela se reproduise. Le Seigneur Mordred a, d'après ce que je sais, des problèmes à Leindelfield, ne parvenant pas à faire tomber ce fort. Je vais de ce pas l'aider, aussi vite que je le peux. De votre côté, continuez votre campagne le long du littoral des terres de Volpe. Essayez de savoir si notre homme est déjà parti à Guernegarde, tout en vous dirigeant vers votre ultime cible, Dam Dinrol. Quand cette forteresse symbolique sera tombée, nous aurons véritablement gagné la guerre. En effet, Dam Dimrol est au sud du royaume, et Dam Thinrol au nord. En tenant ces deux positions, nous contrôlerons le Nord et le Sud du royaume, tenant Cromwell dans un étau dont il ne pourra pas ressortir.

Je compte sur vous !

Roi Arthur,
Commandant suprême de la rébellion




Même Synaetshesia est tombée... Je n'aurais jamais cru cela possible. Mais qui êtes-vous donc ? Un simple mortel n'aurait jamais pu faire tomber cette magnifique cité, la perle des Volpe depuis des temps immémoriaux ! Il n'existait pas plus belle cité, et elle est maintenant tombée... Laudania et quelques autres forts continuent à résister, mais tout est peine perdue, maintenant. Vous m'avez vaincu, et le plus sage serait pour moi de déposer les armes. Alors, pourquoi m'entêter ? Fierté personnelle ? Je pense... Ou peut-être suis-je superstitieux, et crois-je à un miracle quelconque qui viendrait in extremis me sauver de cette situation délicate.

Votre nom sera une légende, un mythe qu'on racontera pendant des siècles et des siècles dans ce royaume. L'homme d'Aerhundel, l'invincible stratège briseur d'armées et de forts. Rien ne lui avait résisté ! La mort semblait le craindre, refusant à chaque fois de le prendre ! Seriez-vous donc un démon pour ne pas vouloir à ce point mourir ? J'ai juré sur tout ce que j'avais de plus cher, sur Synaesthesia même, de vous tuer, mais je comprends la futilité de ma promesse. Je me suis cru plus fort que vous, et j'ai eu des occasions de vous détruire. Si j'aurais agi froidement, avec raison et logique, cette guerre serait finie depuis longtemps. Malheureusement, quand j'avais besoin d'elle, ma raison m'a lâché, mes sentiments, ma colère, ma fierté, et ma peur, ont pris le dessus. Vous avez profité de mes erreurs pour me vaincre. Car je suis vaincu. Même s'il me reste encore des forts et des comtés, le courage de mes hommes s'est effondré. Jadis, quand vous avez attaqué Osghiliath, ils raient, persuadés que vous vous effondreriez bien vite. Tous avaient alors en tête les récits victorieux de mes campagnes de jadis... Mais maintenant, maintenant, Synaesthesia, la magnifique cité, est tombée. Il est rare que je verse des larmes, mais, quand mes messagers m'ont annoncé l'impossible défaite, ce fut comme si votre épée me transperçait le cœur. Quand elle est tombée, tout fut enfin clair dans mon esprit : il fallait partir. Partir, quitter ce royaume maudit, s'éloigner autant que possible. Continuez donc cette guerre, mais n'espérez pas me retrouver. Là où je vais, vous n'irez pas. Mais ne comptez pas sur une victoire tranquille : mes hommes continueront à défendre mes terres, pour vous retarder.

Volpe,
Seigneur de guerre



Ainsi donc, vous avez réussi à prendre Synaesthesia... Je vous félicite, mais ne criez pas victoire trop tôt. Volpe m'a envoyé une touchante lettre où il m'annonçait qu'il préférait fuir à Guernegarde, l'île de ses ancêtres, où est né le premier Volpe, qui a ensuite émigré sur ces terres, afin de rapporter de la nourriture à un peuple affamé. Je nourrissais tant d'espoir en lui... Il est d'un pathétique. Il préfère fuir que se battre, croyant sans doute que nous avons perdu. Je me refuse à un tel fatalisme, même si tout indique le contraire. Vottigern en personne est revenu de l'oubli, apportant son soutien à Arthur.

Ne comprenez-vous toujours pas ? Il n'y a pas de place pour vous dans ce nouveau royaume. Vous êtes de trop, comprenez-vous ! Votre puissance effraie Arthur, effraie Merlin, et même Vottigern. Vous pourriez les renverser tous les trois. Vivant, vous êtes une menace perpétuelle, et ils ne pourront tolérer cela. Vous aurez toujours des ennemis potentiels tant que vous vivrez... Quel triste destin. Vous pouvez toujours suivre la raison en acceptant la proposition que je vous ai faite il y a quelques temps déjà. Mais je crois maintenant connaitre la réponse.

Je sais que vous n'êtes pas à Synaesthesia, mais à Line Dunia, une petite plaine où vous comptez vous reposer avec vos hommes. Mes hommes, des survivants de Synaesthesia, se dirigent vers vous. Vous ne leur échapperez pas. Qui sait, je pourrais peut-être enfin en finir avec vous, clef de ma victoire... ou de ma défaite.


Nicolas Cromwell,
Grand Préfet


Aperçu du château : http://static3.filefront.com/images/personal/a/alexandrin/99419/uyatbcuwek.jpg

Lien pour télécharger la map : http://files.filefront.com/24+Line+Duniamap/;10857045;/fileinfo.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Croisade du Mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Croisade du Mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Croisade écarlate
» La Croisade Ecarlate
» [1000pts - Partie amicale/collection] Louis IX en croisade !
» Grande Croisade + Empereur ?
» [DCA 2011] - Croisade Excalibur - Graal Templars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stronghold Crusader Les Templiers :: Le champ de bataille :: Campagnes en Solitaire :: Campagne sur Stronghold 1er-
Sauter vers: