ConnexionAccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupes

Partagez | 
 

 Solution campagne historique IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seigneur spyl
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 25
Masculin
Date d'inscription : 14/11/2005
Localisation : juste devant toi mon épée dans ton corp
Nombre de messages : 332
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Solution campagne historique IV   Lun 13 Fév 2006 - 20:59

4 Les états croisés


Niveau 1 : Royaume d'Arménie

Objectif : Tuer le seigneur ennemi

Bienvenue dans la quatrième et dernière compagne historique, qui se situe après la troisième croisade, en des "temps de paix" entre chrétiens et musulmans troublés par quelques vils seigneurs cruels et avides. Il va falloir rétablir l'ordre et le calme sur la Terre Promise.

La quatrième campagne historique de Crusader s'impose comme une sorte de conclusion final pour apprendre les stratégies de Crusader. Il s'agit de les appliquer dans une sorte d'introduction de ce qui va véritablement vous attendre à la "Piste du Croisé".

Le premier niveau vous montre donc ce que vous aurez à affronter pendant 50 combats différents : un seigneur adverse (même s'il y en aura généralement plusieurs) qui se développe en même temps que vous.

Vous affrontez le Rat, l'un des personnages les plus faibles du jeu. Ne vous attendez donc pas à un combat particulièrement difficile, le Rat ne faisant que des archers et des lanciers, les torupes européennes les plus faibles. Une trentaine de spadassins européens suffit à tuer normalement et théoriquement un Rat.

Cependant, vous ne pourrez pas boucher les deux passages avec les murs (ils sont trop éloignés du château). Cependant, ce n'est pas un très grave problème, car une vingtaine d'arbalétriers suffit sans problème à tuer rapidement des lanciers. Faites juste une muraille avec un grand corps de garde pour y palcer vos hommes. Le mieux est d'en faire deux (deux corps de garde, un près d'un passage, et l'autre près de l'autre passage).
Vous pourrez cependant faire un mur convenable. Une fois le mur fait, le Rat ne tardera pas à envoyer quelques soldats. Servez-vous de vos archers en les mettant sur un corps de garde (en mettant des brasiers pour les rendre plus dangereux) pour tuer le spremiers lanciers.
Les arbalétriers arriveront assez rapidement. Augmentez le nombre d'ateliers quand le bois commenc eà rentrer, et faites sur votre oasis une ferme laitière, une ferme à houblon et le reste en ferme à blé (essayez d'occuper le mieux possible l'espace).

La situation risque de se compliquer quand votre informateur vous dit que des mercenaires envoyés par le duc de Beauregard (le Serpent) sont en route pour prêter main-forte au Rat. Cependant, si vous avez au moins cinq arbalétriers, l'attaque sera vite éliminée (achetez les armes si vous n'avez pas encore les cinq arbalétriers, mais avec trois ateliers d'archerie et trois ateliers du tanneur en cuir, le temps que les ennemis arrivent, vous aurez au moins une dizaine de troupes).
Dans ma partie, les mercenaires ont attaqué en passant vers le nord, mais il est tout à fait possible qu'ils attaquent vers le sud. Soyez vigilants.

Vous ne pouvez pas faire de fer sur cette carte. Il faudra donc, soit acheter le fer, soit employer d'autres unités. Le mieux est cependant d'acheter le fer. Ainsi, vous devrez gagner de l'or, ce qui est un bon entraînement pour les missions futures.

Pour gagner rapidement de l'or, en plus de faire des impôts avec la bière, revendez la pierre (faites pour cela plusieurs carrières avec de nombreux longes à boeufs).

Les attaques du Rat sont très faibles, car il n'emploie que des archers et des lanciers. Et les mercenaires du duc de Beauregard ne reviendront plus vous importuner. Les attaques de l'adversaire seront donc rapidement battues.

Achetez donc environ 60 Fer, et faites plusieurs ateliers du forgeron et plusieurs ateliers d'armurerie pour embaucher ensuite les fameux spadassins européens.
Une trentaine environ suffira largement.

Une fois que vos spadassins seront prêts, ordonnez-leur d'attaquer le corps de garde de l'ennemi, afin de vous ouvrir un passage, puis allez le tuer pour conclure la mission.


Niveau 2 : Comté d'Edesse

Objectif : Tuer le seigneur ennemi

Dans cette mission assez horripilante, vous allez devoir tuer le Serpent, qui reçoit dès le début du jeu des mercenaires pour l'aider, en la personne des
frondeurs et des esclaves. Tout comme le Rat, le Serpent emploie les unités européennes les plus faibles... mais aussi les troupes arabes les plus faibles. Ce n'est donc pas un adversaire très dangereux mais, de tout les IA disponibles, c'est bien l'un des plus chiants.

Deux solutions s'offrent à vous. La plus simple est de le tuer dès le début. Pour cela, créez rapidement une vingtaine de massiers et envoyez-les l'attaquer avant l'arrivée des frondeurs. Le Serpent mourra ainsi rapidement, vous permettant de rapidement tourner la page.

L'autre solution, plus longue et plus périlleuse, mais nettement plus glorieuse, consiste à se développer, ce qui ne sera pas facile, car il faudra battre les frondeurs et les esclaves de notre ami le Serpent.
De même, il est mieux de choisir la seconde méthode, car ce sera un excellent entraînement.

En choisissant l'autre méthode, commencez par faire dès le début du jeu, une muraille en mettant un grand corps de garde sur le sud, avec une tour ronde. L'nenemi n'hésitera pas à employer des catapultes, mettez donc une baliste protégée par cinq arbalétriers.
Placez ensuite de nombreuses fermes sur l'oasis de gauche, ainsi que trois carrières et plusieurs mines de fer, mais aussi et surtout, beaucoup de postes de bûcherons.

Pendant que vous installerez tout ceci, le Serpent viendra attaquer cet endroit avec ses esclaves et ses frondeurs, tentant de tout brûler. Vous allez donc devoir placer des arbalétriers au coin sud-ouest de votre muraille, tout au bord. Dès que possible, mettez une tour ronde sur cette position, pour que les arbalétriers aient une meilleure précision. Accompagnez-les d'une baliste.

Le mieux pour désarçonner les esclaves est de peupler l'oasis qui est à droite. Le Serpent y mettra rapidement des pommeraies sur la face sud de l'oasis. Mettez sur la fac enord quelques fermes, afin que ce dernier concentre ses troupes sur ces fermes là et non sur ceux de l'oasis de gauche. Les eslcvaes passeront donc tout près de vos murailles, où vos arbalétriers les tueront rapidement.

Faites cependant de nombreux ateliers d'archerie et d'ateliers du tanneur en cuir pour éliminer rapidement les esclaves avant qu'ils n'atteignent les fermes.

Placez également, et ce vers le début, au moins quatre réservoirs d'eau près des carrières et des mines de fer de l'oasis de gauche, car ce seront les cibles prioritaires des esclaves. Ces derniers seront souvent protégés par des frondeurs, qui tueront vos paysans. Pour les tuer, il est donc nécessaire d'avoir une tour ronde le plus près possible avec une trentaine d'arbalétriers dessus pour les liquider.
Cela dit, une fois que des fermes auront été mises sur l'oasis de droite, vos fermes de l'oasis de gauche seront théoriquement tranquilles.

Le Serpent fera cependant de vraies attaques, en utilisant des catapultes, mais aussi des porteurs d'échelles, des archers et des lanciers (donc, des troupes purement européenne).

Pour l'économie, au début, avant que votre système d'imposition ne se mette en place, revendez le fer et le surplus de pierre. Quand votre population aura atteint le centième (ce qui est très rapide à faire, faites beaucoup de fermes, beaucoupd 'ateleirs, de brasseries, de boulangeries... et on atteint sans s'en rendre compte cent personnes), un taux d'imposotion de "-8" (utilisez pour cela le bonus de popularité "+8" offert par la bière) rapporte plus de 100 pièces d'or.

Quand votre situation vous convient, commencez la production des spadassins européens. Dès que vous en avez environ cinquante, allez attaquer le Serpent.
Pour le tuer rapidement, démolissez son corps de garde, et envoyez vos troupes sur son fort pour le vaincre... définitivement ?


Niveau 3 : Principauté d'Antioche

Objectif : Eliminer les seigneurs ennemis

Vous êtes cette fois-ci confrontés à une chose très courante dans l'univers de Stronghold Crusader : une situation inégale. Vous affrontez deux Porcs, mais vous pouvez être heureux : vous avez beaucoup d'or.

Il y a en tout deux gués qui permettent de traverser le fleuve. Vous pouvez bloquer le premier aisément en faisant une rapide muraille avec un corps de garde (grand ou petit, aucune importance, mais un grand a plus de résistance).
Comme vous ne pourrez pas bloquer le second gué, il faudra faire une muraille pour fermer votre château. Partez pour cela du rocher au nord du gué, et allez rejoindre le bord de la garde. Si le château n'est ensuite pas fermé, c'est qu'il existe dans le mur destiné à bloquer le gué un trou. Utilisez un lancier pour trouver ce trou (ordonnez-lui de passer de l'autre côté du gué, il devrait en théorie passer par le trou).

Faites ensuite un grand corps de garde pour accéder aux ressources, puis faites vos fermes sur le premier oasis. Mettez des postes de bûcherons un peu partout sur votre côté, vu qu'il y a de nombreux arbres disseminés un peu partout. Essayez notamment de déboiser l'oasis tout au nord, derrière les gisements de fer et de pierre.
Rachetez avec votre or suffisament de murailles pour faire une muraille crénelée et une tour ronde vers le début (ça ne devrait pas coûter beaucoup d'or, environ cinq cents pièces, je crois... Ne dépassez pas le millier en tout cas). Mettez sur cette tour ronde une baliste, ce qui implique de construire une guilde des engégnieurs.

Pendant ce temps, n'oubliez pas de faire une ou deux carrières avec les longes à boeufs qui s'ensuivent. Evidemment, faites plusieurs ateliers, et achetez environ une vingtaine d'arbalétriers (vu l'or de départ, ce ne sera pas un problème) puis placez-les sur la tour ronde (il vaut mieux donc avoir fait la tour ronde vers l'ouest) pour contrer les premières attaques des Porcs, bien que vos ateliers puissent rapidement donner suffisamment d'abrbalétriers pour envoyer les massiers des Porcs au tapis. Deux précautions valent cependant mieux qu'une.

Les attaques des Porcs sont plus dangereuses que celles du Rat ou du Serpent, mais étant plus dangereuses, sont faites plus lentement, ce qui est un avantage. Une attaque classique du Porc ne comprend que des massiers et une catapulte (d'où l'emploi de la baliste, il est cependant préférable d'en faire plusieurs) avec, quelque fois, des arbalétriers. Cependant, les attaques des Porcs sont de plus en plus puissantes. Il ne faudra donc pas se reposer sur vos lauriers, et développer votre défense (théoriquement, ce ne sera pas non plus très difficile).
Stratégiquement parlant, les Porcs n'ont aucune stratégie (encore pire que moi, c'est pour vous dire...). Ils se contentent d'attaquer un peu partout avec leurs massiers, divisant ainsi leur attaque (ce qui est une bonne chose), ce qui fait qu'il y a en tout une quarantaine de massiers répartis sur toute votre muraille (si vous avez une longue muraille, ça fait un ou deux massiers tout les dix mètres environ). Il faudra donc répartir vos arbalétriers pour stopper sans problème les massiers ennemis, en comtpant sur vos balistes pour démolir les catapultes et les béliers de l'ennemi.

Pendant que vous créez votre défense, n'oubliez pas de faire des spadassins européens, car il faudra tôt ou tard tuer les deux Porcs (comme vous ne pouvez pas faire de fer, il faudra l'acheter, ce qui sera, j'en conviens, assez long).

Deux ou trois cents spadassins européens (ça peut sembler beaucoup, mais le fer ne sera pas un problème si vous avez beaucoup de population, car l'impôt avec la bière vous rapportera énormément) seront largement suffisant pour en tuer un. Sa défense est très faible. Il emploie environ une trentaine d'arbalétriers, mauis garde aussi et surtout un bon nombre de massiers pour le défendre. Il n'emploie cependant pas d'armes de défense, comme les balistes. Ce dernier n'hésitera cependant pas à employer souvent des fosses piégées (généralement à l'arrière de son fort, ou autour de sa tour carrée).
Le mieux est donc d'attaquer son corps de garde, sauf si ce dernier est à l'arrière de son château, car vous feriez un détour assez pénible. Dans ce cas, attaquez-vous à ces murailles, puis faites un brèche et allez l'attaquer. Tous ses massiers déferleront alors sur vous. Pendant l'assaut, sélectionnez un petit groupe de spadassins (cinq suffiront) pour détruire sa caserne, afin de l'empêcher de refaire des massiers.
Vous pouvez également employer un trébuchet pour démolir ses tours, ce qui facilite la tâche. Laissez les tours en ruines pour être plus tranquille. Pour démolir le mur, cependant, il vaut mieux employer une catapulte, car cette dernière tire droit devant elle, au lieu du trébuchet qui fait s'envoler la pierre, ce qui diminue de beaucoup la précision.

Une fosi le Porc jaune, refaites votre armée de spadassins européens, et appliquez la même technique. Il est cependant préférable d'attaquer la partie sur du château du Porc orange en passant par les gisements de pierre tout à gauche. En passant en effet par la droite, vous risquez d'affronter une attaque de massiers (le Porc orange enverra en effet sovuent des paquets de massiers pour attaquer, sûrement pour venger la mort de son frère).

De même, pendant la reconstruction, envoyez des archers montés bloquer l'approvisionnement en pierre de l'ennemi, et faites enfin des mines de fer (les archers montés serviront également à les protéger, envoyez-en donc d'abord une cinquantaine puis envoyez-en de temps en temps une petite vingtaine leur prêter main-forte, car les arbalétriers du Porc devraient venir essayer de sauver la situation).
Démolissez ensuite la muraille de l'ennemi avec des trébuchets afin de faire tomber les corps de garde et les tours jusqu'à ce qu'il n'ait plus de pierre pour les refaire.
Envoyez après les spadassins européens terminer le boulot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur spyl
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 25
Masculin
Date d'inscription : 14/11/2005
Localisation : juste devant toi mon épée dans ton corp
Nombre de messages : 332
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: Solution campagne historique IV   Lun 13 Fév 2006 - 21:00

Niveau 3 : Principauté d'Antioche

Objectif : Eliminer les seigneurs ennemis

Vous êtes cette fois-ci confrontés à une chose très courante dans l'univers de Stronghold Crusader : une situation inégale. Vous affrontez deux Porcs, mais vous pouvez être heureux : vous avez beaucoup d'or.

Il y a en tout deux gués qui permettent de traverser le fleuve. Vous pouvez bloquer le premier aisément en faisant une rapide muraille avec un corps de garde (grand ou petit, aucune importance, mais un grand a plus de résistance).
Comme vous ne pourrez pas bloquer le second gué, il faudra faire une muraille pour fermer votre château. Partez pour cela du rocher au nord du gué, et allez rejoindre le bord de la garde. Si le château n'est ensuite pas fermé, c'est qu'il existe dans le mur destiné à bloquer le gué un trou. Utilisez un lancier pour trouver ce trou (ordonnez-lui de passer de l'autre côté du gué, il devrait en théorie passer par le trou).

Faites ensuite un grand corps de garde pour accéder aux ressources, puis faites vos fermes sur le premier oasis. Mettez des postes de bûcherons un peu partout sur votre côté, vu qu'il y a de nombreux arbres disseminés un peu partout. Essayez notamment de déboiser l'oasis tout au nord, derrière les gisements de fer et de pierre.
Rachetez avec votre or suffisament de murailles pour faire une muraille crénelée et une tour ronde vers le début (ça ne devrait pas coûter beaucoup d'or, environ cinq cents pièces, je crois... Ne dépassez pas le millier en tout cas). Mettez sur cette tour ronde une baliste, ce qui implique de construire une guilde des engégnieurs.

Pendant ce temps, n'oubliez pas de faire une ou deux carrières avec les longes à boeufs qui s'ensuivent. Evidemment, faites plusieurs ateliers, et achetez environ une vingtaine d'arbalétriers (vu l'or de départ, ce ne sera pas un problème) puis placez-les sur la tour ronde (il vaut mieux donc avoir fait la tour ronde vers l'ouest) pour contrer les premières attaques des Porcs, bien que vos ateliers puissent rapidement donner suffisamment d'abrbalétriers pour envoyer les massiers des Porcs au tapis. Deux précautions valent cependant mieux qu'une.

Les attaques des Porcs sont plus dangereuses que celles du Rat ou du Serpent, mais étant plus dangereuses, sont faites plus lentement, ce qui est un avantage. Une attaque classique du Porc ne comprend que des massiers et une catapulte (d'où l'emploi de la baliste, il est cependant préférable d'en faire plusieurs) avec, quelque fois, des arbalétriers. Cependant, les attaques des Porcs sont de plus en plus puissantes. Il ne faudra donc pas se reposer sur vos lauriers, et développer votre défense (théoriquement, ce ne sera pas non plus très difficile).
Stratégiquement parlant, les Porcs n'ont aucune stratégie (encore pire que moi, c'est pour vous dire...). Ils se contentent d'attaquer un peu partout avec leurs massiers, divisant ainsi leur attaque (ce qui est une bonne chose), ce qui fait qu'il y a en tout une quarantaine de massiers répartis sur toute votre muraille (si vous avez une longue muraille, ça fait un ou deux massiers tout les dix mètres environ). Il faudra donc répartir vos arbalétriers pour stopper sans problème les massiers ennemis, en comtpant sur vos balistes pour démolir les catapultes et les béliers de l'ennemi.

Pendant que vous créez votre défense, n'oubliez pas de faire des spadassins européens, car il faudra tôt ou tard tuer les deux Porcs (comme vous ne pouvez pas faire de fer, il faudra l'acheter, ce qui sera, j'en conviens, assez long).

Deux ou trois cents spadassins européens (ça peut sembler beaucoup, mais le fer ne sera pas un problème si vous avez beaucoup de population, car l'impôt avec la bière vous rapportera énormément) seront largement suffisant pour en tuer un. Sa défense est très faible. Il emploie environ une trentaine d'arbalétriers, mauis garde aussi et surtout un bon nombre de massiers pour le défendre. Il n'emploie cependant pas d'armes de défense, comme les balistes. Ce dernier n'hésitera cependant pas à employer souvent des fosses piégées (généralement à l'arrière de son fort, ou autour de sa tour carrée).
Le mieux est donc d'attaquer son corps de garde, sauf si ce dernier est à l'arrière de son château, car vous feriez un détour assez pénible. Dans ce cas, attaquez-vous à ces murailles, puis faites un brèche et allez l'attaquer. Tous ses massiers déferleront alors sur vous. Pendant l'assaut, sélectionnez un petit groupe de spadassins (cinq suffiront) pour détruire sa caserne, afin de l'empêcher de refaire des massiers.
Vous pouvez également employer un trébuchet pour démolir ses tours, ce qui facilite la tâche. Laissez les tours en ruines pour être plus tranquille. Pour démolir le mur, cependant, il vaut mieux employer une catapulte, car cette dernière tire droit devant elle, au lieu du trébuchet qui fait s'envoler la pierre, ce qui diminue de beaucoup la précision.

Une fosi le Porc jaune, refaites votre armée de spadassins européens, et appliquez la même technique. Il est cependant préférable d'attaquer la partie sur du château du Porc orange en passant par les gisements de pierre tout à gauche. En passant en effet par la droite, vous risquez d'affronter une attaque de massiers (le Porc orange enverra en effet sovuent des paquets de massiers pour attaquer, sûrement pour venger la mort de son frère).

De même, pendant la reconstruction, envoyez des archers montés bloquer l'approvisionnement en pierre de l'ennemi, et faites enfin des mines de fer (les archers montés serviront également à les protéger, envoyez-en donc d'abord une cinquantaine puis envoyez-en de temps en temps une petite vingtaine leur prêter main-forte, car les arbalétriers du Porc devraient venir essayer de sauver la situation).
Démolissez ensuite la muraille de l'ennemi avec des trébuchets afin de faire tomber les corps de garde et les tours jusqu'à ce qu'il n'ait plus de pierre pour les refaire.
Envoyez après les spadassins européens terminer le boulot


Niveau 4 : Comté de Tripoli

Objectif : Tuer les seigneurs ennemi

Cette escarmouche ne sera pas une partie de plaisir. Vous avez affaire à une équipe assez dangereuse, composée de deux personnes. La plus dangereuse est bien entendu le Loup, qui est l'un des seigneurs les plus puissants du jeu. L'autre est le Serpent, quif era tout son possible pour vous empêcher de se développer pour que le Loup vous tue avec ses attaques surpuissantes.

Il va donc falloir agir assez rapidement avant que le Serpent ne vous envoie ses vagues d'esclaves. De plus, les gisements de fer et de pierre seront tous pris par vos ennemis, et il sera très difficile de se développer. Come on le dit couramment, il va falloir rusher l'ennemi pour en venir à bout.

N'essayez même pas de rusher le Loup, ce serait un désastre. C'est donc le Serpent qu'il vous faudra rapidement éliminer, et ce le plus vite possible.

Dès le début de la partie, construisez rapidement une armurerie, une caserne et un marché, puis faites rapidement une vingtaine de massiers. Envoyez le plus rapidement possible les massiers attaquer le Serpent. Ils devraient le tuer facilement.
Si l'opération échoue, recommencez la misison, mais envoyez cette fois ci trente massiers. Si ça échoeu toujours, pensez à être plus rapides (passez pour cela la vitesse du jeu à "20"). Il faut que ça marche.

Il ne reste plus que le Loup à tuer, mais c'est un sacré morceau. Son attaque est cependant loin, et vous ne devez plus avoir beaucoup d'or. Ce dernier s'occupera cependant d'abord de se faire une muraille impénétrable, ce qui vous laisse tout le temps de l'accueillir.
Peuplez rapidement votre oasis, ainsi que celui du Serpent, et faites deux carrières et une dizaine de longes à boeufs. Remplissez le plus possible le gisement de fer.

Il est important de rapidement vous faire une muraille. Pour cela, n'hésitez pas à couper l'oasis en deux. N'oubliez pas de peupler l'oasis du Serpent, ainsi que les terres cultivables du nord-ouest (remplissez également l'important gisement de fer de mines de fer, bien que le gisement soit beaucoup moins important qu'il n'y paraît au premier abord, le sol étant très peu stable).

Servez-vous absolument des tours rondes, mais surtout des balistes et des mangonneaux (essayez de frapper avec eux les carrières de l'ennemi). Faites également beaucoup d'ateliers d'archerie et d'ateliers du tanneur en cuir. Il vous faut un grand nombre d'arbalétriers (une centaine au bas mot). Essayez également de faire des douves avec vos lanciers, mais il est probable que l'oasis gênera.

Les attaques du Loup sont surpuissantes, et terribles, ce qui explique pourquoi il met si longtemps à les préparer. Les attaques du Loup sont proportionnellement difficiles entre elles. Sa deuxième attaque est donc plus dangereuse que la première, de même que la troisième, plus dangereuse que la deuxième, et ainsi de suite...
Le Loup emploie des spadassins européens, des hallebardiers, des arbalétriers, des catapultes et des trébuchets, ce qui nécessite souvent une dizaine de balistes ca ril aura au moins dix armes de siège.
L'arme suprême contre les spadassins européens est de faire des douves, mais les hallebardiers sont capables de les combler. Si vous avez donc fait des douves, concentrez vos tirs sur eux pour vous occuper ensuite des spadassins.
Cependant, avec une centaine d'arbalétriers, les attaques du Loup devraient être stoppées. Développez-vous plus rapidement que lui (ce qui ne sera pas très difficile, le Loup se développe d'une vitesse alarmante au début, mais se repose sur ses lauriers). Il est en effet très arrogant.

La défense ne posera donc pas de sérieux problèmes si vous avez beaucoup d'arbalétriers.

L'attaque, en revanche, vous demandera également beaucoup de fil à retordre, car la défense du Loup est l'une des meilleures du jeu.

Le Loup a plusieurs types de constructions de châteaux. La plus dangereuse est celle de forme carrée, car elle est truffée de piéges, et d'huiles bouillantes. La moins dangereuse est celle qui paraît la plus impressionnante, avec plusieurs murailles et des douves à certains endroits. C'est celle ci qui est employé dans cette partie.
Le gros défaut de cette défense est en effet que les troupes du Loup sont réparties un peu partout.

Des mangonneaux et des archers arabes défendent ses carrières. Il faudra donc démolir les tours qui protègent les carrières, puis ensuite, envoyer des dizaines d'archers montés pour tuer les archers arabes et bloquer son approvisionnement en pierre.
En général, le Loup n'emploie pas de balistes. Si il en a employé une, la partie risque de se compliquer. Car la baliste démolira sans peine votre trébuchet. Il faudra donc protéger ce dernier avec de nombreux mantelets. Une fois qu'un mantelet est fait, enlevez votre ingénieur et faites-en un autre rapidement.
Une fois la baliste neutralisée (dès que la tour est en ruines), atatquez-vous aux autres tours avec les magonneaux. Une fois que la plupart des mangonneaux seront hors-service (certains seront inaccessibles car ils sont à l'autre bout du château, et l'armée défensive du Loup sera entre vous et le mangonneau), démolissez son mur.

Le Loup a généralement beaucoup d'or, le temps qu'il tombe à sec sera donc assez long, mais quel plaisir fou de réduire à néant de si jolis murs ! Une fois qu'il n'a plus d'or, et que vous vous êtes fait entre-temps une armée considérable de spadassins européens, envoyez-les à l'assaut de la forteresse ennemie, pour tuer le Loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur spyl
Ancien Seigneur Templiers
avatar

Age : 25
Masculin
Date d'inscription : 14/11/2005
Localisation : juste devant toi mon épée dans ton corp
Nombre de messages : 332
Victoires de Campagnes :

MessageSujet: Re: Solution campagne historique IV   Lun 13 Fév 2006 - 21:00

Niveau 5 : Royaume de Jérusalem

Objectif : Eliminer les seigneurs ennemis

Le final des campagnes historiques se dessine est maintenant accessible. Ce niveau conclue votre formation, mais vous êtes déjà bon pour les dix premières missions de Crusader environ, si vous avez parfaitement réussi cette quatrième campagne.

Celle-ci s'annonce cependant plus longue que le sprécédentes, car vous avez cette fois-ci quatre ennemis, mais seul l'un deux est véritablement dangereux. Il s'agit bien entendu du Loup, qui est heureusement à l'autre bout de la garde. Cependant, il a comme une barrière défensive trois autres seigneurs : les Rats.
Il faudra donc d'abord éliminer les Rats avant de le tuer, lui.

Pour cela, autant comemcner par tuer celui qui pollue l'espace de nos terres avant de se développer tranquillement. Faites donc rapidement un marché, une caserne, une armurerie, et une vingtaine de massiers, puis envoyez-les le tuer.
Le Rat jaune trépassera sans problème.

Il faut maintenant commencer la partie. Le mur ne sera pas très diffiile à faire. Partez de la formation rocheuse qui aprt sur la droite, juste au nord des gisements de pierre, et faites-la rejoindre le bord de la montagne. Construisez ensuite un grand corps de garde sur la gauche, et un petit corps de garde près des gisements de matière première.

Implantez vos fermes sur l'oasis du Rat jaune, mais mettez votre ferme laitière sur votre petit oasis à gauche. Mettez ensuite les autres fermes, et dépensez rapidement votre or (dépensez environ 2 000 pièces d'or à faire des ateliers d'archerie et des ateliers du tanneur en cuir, ce qui fera en tout 10 ateliers pour chacun).
Plantez également deux tours rondes près de chaque corps de garde, avec des balistes. Achetez également une vingtaine d'arbalétriers (ou plus), et placez-en la moitié sur l'une des tours rondes de gauche, et le reste sur l'une des deux autres tours rondes.

Les lanciers et les archers des deux Rats restants ne devraient pas tarder à venir, mais vos balistes devraient déjà mettre en pièce une dizaine d'ennemis, puisque ceux-ci se regroupent d'abord, et ce à portée de tir des balsites. Vos arbalétriers finiront ensuite le travail.

Améliorez votre muraille (rajoutez des tours rondes, et un troisième corps de garde, mais aussi, plus de murailles crénelées, et des escaliers. Placez d'abord vos arbalétriers autour des deux principaux corps de gardes, puis répandez-les.

La défense ne sera donc pas un très grand problème. Formez ensuite des spadassins européens. Dès que vous en aurez une cinquantaine, vous devrez normalement pouvoir tuer sans problème les deux autres Rats.

Veillez cependant à attaquer après une attaque du Loup, car les spadassins européens sont affreusement letns, et il n'est pas impossible qu'ils croisent en chemin l'attaque du Loup,c e qui serait un carnage pour vous.

Attaquez bien entendu d'abord le Rat bleu, puis le Rat orange, et ramenez vos troupes au bercail. Pour les tuer rapidement, démolissez leur corps de garde, et envoyez vos troupes les démolir (pas de panique si l'ennemi semble avoir beaucoup de lanciers, vos spadassins européens les maîtriseront en deux temps trois mouvements).

Il ne reste donc plus qu'à tuer le Loup, pour ramener enfin la paix. Mais le Loup ne sera pas aussi facile à tuer que les Rats. Il est en effet en hauteur, ce qui améliore considérablement sa défense. Si vous êtes patient, faites-vous environ six cent spadassins européens, et attaquez avec ça l'un des corps de garde du Loup. Peu importe le nobmre de soldats que l'ennemi peut avoir (le Loup a toujours environ entre 200 et 250 soldats, rarement vers 300), il mourra sans pouvoir protester.
Cette astuce (la meilleure qui soit dans ce genre de situation) peut certes sembler un peu longue, mais n'hésitez pas,s i vous avez beaucoup d'or, à acheter beaucoup d'armes au marché, afin d'aller plus vite.

Vous pouvez également vous servir de trébuchets, sauf si l'ennemi emploie des balistes. Protégez cependant considérablement vos trébuchets avec une centaine d'arbalétriers environ, car le Loup ne cessera d'envoyer des arbalétriers et des hallebardiers pour les détruire.
De même, si vous laisse zune tour en état de ruines, attaquez par celle-ci (sauf s'il ya derrière la tour un long mur). L'astuce est sinon d'attaquer l'un des corps de gardes du Loup, et de laisser l'état de santé de ce dernier en rouge, car le Loup ne le soignera pas. Vos spadassins européens pourront ensuite facilement le détruire, et tuer le seigneur ennemi.

Attention cependant à l'huile bouillante et aux nombreux spadassins européens de l'ennemi sur son fort. Cependant, avec quelques centaines de spadassins européens, le Loup ne pourra que mourir (au pire, vous ne pourrez en perdre que 200 si vous enovyez 500 spadassins européens environ ; si vous en envoyez 600, vous n'en perdrez que 150. Une technique assez longue, mais promettante, à vous de voir).

Les campagnes historiques se terminent ainsi sur un "spectaculaire" épilogue.

Il ne reste plus que 50 combats à mener, certains frôlant l'impossible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solution campagne historique IV   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solution campagne historique IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solution campagne historique II
» Solution campagne historique III
» Mega-campagne historique
» A Game of Thrones Genesis
» campagne narrative/stratégique W40K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stronghold Crusader Les Templiers :: Solutions aux campagnes-
Sauter vers: